logo aernest haut

// RETOUR AUX ALBUMS


ÆRNEST

[2013]

Ærnest couverture 1st E.P.



LA TRÊVE

Puisqu’il nous faut nous enfuir, tout laisser derrière nous
Les cloisons qui s’effondrent sous les feux d’artifices
Les silhouettes et les ombres sous la lumière factice
Puisqu’il nous faut nous dire que l’on ne reviendra plus…

Puisqu’il nous faut nous tapir, aux lisières des forêts
Derrière les murs de nos villes, dans l’ombre et le silence
Nos ventres se déchirent, il ne restera rien
Puisqu’il nous faut nous dire que l’on a tout perdu…

En attendant la trêve et la fin des combats
Nous remontons le fleuve
A contre courant, dans les eaux marécageuses
Nous remontons le fleuve

Puisqu’il nous faut nous enfuir, tenir le temps qu’il faudra
On n’a plus rien a faire ici, regarde autour de toi
Toute cette matière qui rougit, qui brille de mille éclats
Puisqu’il faut nous attendre au pire

Dans la ligne de mire
Dans le regard des chiens
Carcasses rougeoyantes parsèment nos chemins
Cadavres ferraillés
Fumée noire de l'acier
Insectes par milliers regagnent la forêt
Dans la ligne de mire
Dans le regard des chiens
Ruines des rues de nos quartiers disparus

Puisque le vent nous déplace
A chaque coup de tonnerre
Dans les courants contraires
Aux forces magnétiques
Nos nageoires se débattent
Sur les berges de vos villes
Jalonnant notre exil
En guirlandes écarlates
Puisque nos jambes nous portent
Que nos plaies se suturent
Laissons nous dériver
Jusqu'au point de rupture